Comment cultiver des tomates parfaites ?

Comment cultiver des tomates parfaites ?

La tomate est un fruit qui nous accompagne semaine après semaine dans différents plats, que ce soit dans une délicieuse sauce pour les gnocchis, un hamburger appétissant ou une incroyable salade pleine de légumes. Ces plats confirment sans aucun doute que ce fruit est l’ingrédient et le complément parfait. Vous êtes-vous déjà demandé ce que ce serait d’avoir votre propre plant de tomates à la maison ? Nous allons vous montrer comment apporter la fraîcheur de la tomate dans votre jardin, afin que vous puissiez vous amuser à la cultiver et économiser quelques sous pendant l’été

Étape 1 : Mois de culture et type de semis

La tomate est une plante qui pousse relativement rapidement. Si vous voulez profiter de son incroyable saveur dans vos plats d’été, vous devez la semer en août et en septembre.

Pour commencer à semer, nous vous recommandons de le faire dans une pépinière ou un pot. Vous pouvez également utiliser des contenants recyclés tels que des boîtes d’œufs, des bouteilles coupées en deux ou des plateaux en plastique, en vous assurant toujours qu’ils sont propres et qu’ils ont des trous pour le drainage de l’eau.

Étape 2 : Graines, substrat et arrosage

Lorsque vous obtenez les graines, assurez-vous qu’elles proviennent d’un fournisseur certifié, ou bien récupérez-les à partir des tomates que vous avez déjà chez vous. Dans ce cas, ne lavez pas les graines, mais séchez-les légèrement avec du papier absorbant.

Le substrat que vous utiliserez doit être riche en matière organique. Vous pouvez également le mélanger avec de la vermiculite ou de la perlite. Assurez-vous que le mélange soit bien aéré et bien drainé.

Lorsque vous voulez planter les graines, mettez-en deux dans chaque compartiment de la pépinière à une profondeur d’environ 0,5 à 1 cm, puis recouvrez-les légèrement de terre et assurez-vous que le substrat reste humide mais pas débordant. Couvrez la pépinière avec un film plastique pour que l’humidité ne s’évapore pas trop rapidement, et placez-la dans un endroit où vous pouvez vérifier régulièrement que le substrat reste en bon état.

Au bout de 8 à 10 jours, vous commencerez à voir les pousses. C’est le moment idéal pour placer votre pépinière dans un endroit lumineux approprié afin que les jeunes plants continuent de grandir. Si les deux graines d’un même compartiment germent, évaluez laquelle est la plus forte et éliminez l’autre.

Gardez toujours le substrat humide. L’irrigation la plus recommandée pour la culture des tomates est le goutte-à-goutte, car elle fournit suffisamment d’eau aux racines sans les inonder, ce qui permet d’économiser beaucoup d’eau.

Étape 3 : Repiquage des plants, sol et exposition au soleil

Lorsque vos plants de tomates auront atteint environ 10 cm de hauteur, soit environ 3 à 4 feuilles, vous pourrez les transplanter à leur emplacement définitif, que ce soit dans un pot ou directement dans votre jardin ou potager. Assurez-vous que cet espace ait une profondeur d’au moins 40 cm, un sol riche en nutriments et un bon drainage.

Cette plante a besoin de beaucoup de lumière, il est donc essentiel de s’assurer que son emplacement final puisse recevoir entre 6 et 8 heures de soleil par jour pour qu’elle se développe correctement.

Avant de les transplanter, nettoyez le sol des mauvaises herbes et labourez la terre pour qu’elle s’aère et puisse bien drainer l’eau. Ensuite, creusez des trous là où vous souhaitez mettre les plants, en veillant à ce qu’ils soient espacés d’environ 60 cm les uns des autres. Ajoutez du compost ou un bon substrat dans les trous, humidifiez-les sans les détremper, puis placez les plants de manière à ce que seule la tige soit visible. Mettez un paillis de paille sur le sol pour éviter la croissance de mauvaises herbes.

Étape 4 : Soins de base pendant la croissance

La tomate est une plante qui a besoin que ses racines restent relativement chaudes, donc à mesure que la plante grandit, coupez les feuilles du bas pour augmenter l’exposition de la base de la plante à la lumière directe du soleil.

Lors de l’arrosage, évitez de mouiller les feuilles pour prévenir les maladies et les ravageurs. D’autre part, évitez l’engorgement et l’arrosage trop fréquent, mais assurez-vous de donner une bonne quantité d’eau lorsque vient le moment d’arroser.

En plus des besoins en eau et en lumière solaire, cette plante, étant grimpante, a besoin de guides et de supports. Lorsque vous avez une plante de taille moyenne, il est nécessaire de mettre un tuteur d’environ 150 cm de hauteur et d’attacher la tige à mesure qu’elle grandit. Les attaches en plastique conviennent parfaitement à cette tâche, mais assurez-vous de ne pas les serrer trop fort pour ne pas couper la tige. Si vous omettez cette étape, la plante ne produira pas de tomates de manière appropriée, car ses fruits sont si lourds qu’ils plieront et casseront les branches, entrant en contact direct avec le sol et pourrissant finalement.

Trois mois après le semis, votre magnifique plant de tomate commencera à produire les premiers fruits prêts à être récoltés.

Étape 5 : Ravageurs et maladies

Nous allons maintenant vous présenter les maladies et les ravageurs auxquels les plants de tomates peuvent être confrontés et comment les éliminer.

  • Mouches : Cet insecte assèche et flétrit les feuilles en suçant les liquides. Pour la combattre, utilisez des pesticides biologiques ou pulvérisez votre plante avec du savon potassique.
  • Acariens : Ces petits êtres invisibles à l’œil nu endommagent les feuilles en les rendant jaunâtres et déforment les fruits. Pour les éliminer, coupez les parties infestées de la plante et utilisez un acaricide spécialisé.
  • Moisissures : Votre plante sera affectée par la moisissure si elle se trouve dans un environnement très humide. Pour les éviter, contrôlez l’espace entre les plants, vérifiez toujours qu’ils n’ont pas de lésions causées par des acariens ou des mouches, car cela favorisera l’apparition de moisissures et, finalement, le dépérissement de la plante.
  • Araignées rouges : Ces petits êtres se nourrissent des cellules de la plante de tomates. Pour prévenir leur apparition, il est nécessaire d’arroser la plante correctement en évitant de mouiller les feuilles et de lui fournir un bon engrais. Pour les éliminer, appliquez du savon potassique sur la plante.
  • Vers de la tomate : Si vos tomates présentent de gros trous, cela signifie que ces parasites sont présents dans vos plants. Vous pouvez les éliminer en les retirant manuellement ou en appliquant un produit chimique spécialisé pour les vers.

Nous espérons que ce guide vous incitera à transformer votre jardin ou votre terrasse en un incroyable potager de tomates prêtes à être préparées en été ! Si vous avez des questions, n’hésitez pas à nous contacter ou à laisser un commentaire 🙂