Poser une terrasse bois : un jeu d’enfant !

Poser une terrasse bois : un jeu d'enfant !

Marre de cette dalle en béton ou de ce vieux carrelage qu’il faut nettoyer chaque année ? Revêtir un sol extérieur de dalles ou lames en bois ou en composite est d’une simplicité enfantine et ne demandera aucun entretien. Après avoir choisi le type de revêtement et s’être occupé des démarches administratives, il suffira d’une demie journée pour poser une jolie terrasse qui durera et qui embellira l’extérieur de sa maison.

Bien choisir son revêtement :

Dans un premier temps, il faut choisir. Le bois et le composite ne demandant aucun entretien, le choix de la matière dépend des « goûts et des couleurs » de l’acheteur. Puis il faut choisir le type de revêtement. Les lames, plus esthétiques, permettent de recouvrir de plus grandes surfaces de façon uniforme et permettent de soigner les finitions. Les dalles se posent et se retirent en quelques minutes ce qui facilite la vie des locataires qui peuvent les reprendre lors de leur déménagement.

Les démarches légales :

Avant de construire une terrasse, comme pour la construction d’un abri de jardin ou une serre, il est obligatoire de se renseigner auprès de sa mairie afin d’obtenir les autorisations nécessaires. En effet, tous travaux voués à modifier l’aspect extérieur de votre logement ou à en augmenter sa surface sont soumis à autorisation de l’administration compétente :

  • Moins de 2 m2 : aucune démarche (art. R. 421-2 du code de l’urbanisme)
  • Entre 2 m2 et 20 m2 : demande préalable en mairie
  • Plus de 20 m2 : Permis de construire

Matériel nécessaire :

  • Un mètre
  • Un maillet
  • Une visseuse/dévisseuse
  • Un niveau
  • Une scie circulaire ou scie sauteuse
  • Lambourdes (bois exotique ou autoclave)
  • Lames de terrasses (bois exotique ou autoclave)
  • Vis inox spéciales terrasse
  • Parpaings ou plots en béton ou plots en plastique

Etape 1 : Les « fondations »

L’objectif principal, qui est aussi la partie la plus longue et la plus importante, sera de mettre en place une ossature plane. La suite sera un jeu d’enfant.
Attention, toute terrasse doit être construite avec une pente de 1% (1 cm par mètre) de façon à assurer l’écoulement de l’eau. Une eau qui stagnerait sur ou sous une terrasse pourrait nuire à sa longévité.

Deux types de supports :

  • La pose de parpaings ou plots bétons
  • La pose de plots plastique à vérin : Plus simple à régler (système de vis)

Disposition des plots :

La mise en place et les espacements sont identiques quelque soit le support choisi.
Prévoir un espacement de 45 à 50 cm entre chaque lambourde et un espacement de 60 cm entre les plots ne supportant pas la même lambourde (comme illustré ci-dessous). L’espace crée par les plots ou parpaings entre le sol et les lames/lambourdes assurera une excellente ventilation pour une meilleure durée de vie.

Etape 2 : Pose des lambourdes

Dans un premier temps, pour assurer une excellente stabilité, les lambourdes doivent être découpées de façon à ce que chaque extrémité soit posée équitablement sur un plot.
Puis il faut s’assurer de la mise à niveau, en contrôlant avec une niveau à bulle que la pente de 1%, soit 1 cm par mètre, est bien respectée. Avec des plots en plastique réglable il suffit d’un tournevis, pour les plots et parpaings en béton des petites cales PVC ou les chutes des lames permettront d’ajuster le niveau.

Etape 3 : Pose des lames de terrasse

C’est l’étape la plus facile. Si l’ensemble de l’ossature (lambourdes) a bien été installée et mise à niveau, il suffira de visser, avec des vis en inox, les lames à chaque intersection de lambourde en tenant compte de quelques règles:
Laisser un espace d’environ 1 cm entre le mur et la première lame, surtout dans le cas de lames en bois. Le bois étant une matière qui continue à vivre avec les températures, il se dilatera plus ou moins suivant la chaleur.
Laisser un espace d’environ 5 mm entre chaque lame. L’idéal pour gagner du temps étant de trouver une petite chute de bois de 5 mm d’épaisseur qui fera office de gabarit tout au long de la pose.
Chaque extrémité de lame doit être posé sur une lambourde. Cela engendre des coupes mais il faut absolument éviter les porte-à-faux pour une bonne stabilité.

Continuez votre lecture en découvrant d'autres articles

Vos avis et commentaires

Aucun commentaire pour le moment…

Laisser un commentaire